Il y a toujours plus de possibilités qu’on pourrait le croire!

Il y a plusieurs années, j’ai découvert Le Travail – approche philosophique popularisée par Byron Katie et j’ai appris à remettre en question ce que je croyais, à donner un autre sens aux événements et défis de ma vie.

 

Vous ne pouvez pas avoir de haut sans bas. Vous ne pouvez pas avoir de gauche sans droite. C’est ça la dualité. Si vous avez un problème, vous devez déjà en avoir la solution. La question est: “Voulez-vous vraiment la solution? ou voulez-vous prolonger le problème indéfiniment?” La solution est toujours là. Le Travail peut vous aider à la trouver. Écrivez le problème, retournez-le, et vous avez la solution sous vos yeux. Dans l’un ou l’autre cas, le pire qui puisse arriver est une histoire. Rien de ce dont vous avez besoin ne peut vous être retiré.

J’ai remarqué qu’avant de pouvoir changer n’importe quelle situation dans ma vie, je dois d’abord l’accepter. J’ai longtemps été une guerrière, dans la rébellion par rapport à tant de choses dans ma vie.  Et puis tiens, un jour j’ai décidé de voir les choses autrement.  C’est normal de vouloir une vie meilleure, de tendre vers plus de joie, de paix, d’amour que je n’en avais vécu mais avant d’amener cette énergie nouvelle dans ma vie. il a fallu que je passe par un lâcher-prise, que j’accepte de déposer les armes.

J’ai toujours eu besoin de concret dans ma vie et j’ai découvert différents outils dont le Travail qui consiste à répondre à  questions devant toute situation qui me mettait en lutte, que ce soit au niveau relationnel, financier, travail.

Lorsqu’on fait le travail, c’est-à-dire – répondre aux 4 questions pour investiguer l’impact de pensées stressantes, on se rend compte que la réalité est souvent bien moins pire que l’idée qu’on s’en fait. Je serai heureuse de vous le faire découvrir, mettre en pratique et en peu de temps, vous constaterez que la réalité pure nous rend véritablement puissant et qu’on ne peut la découvrir qu’en s’y harmonisant. Lors d’un atelier portant sur le Travail, on apprend à investiguer nos pensées. Premièrement, on se donne le droit de ressentir et juger sans censure.

En apprenant à accueillir ce qui est, on répond à quatre questions qui, lorsqu’on les applique à une situation spécifique nous permettent de voir ce qui nous fait souffrir sous un angle complètement nouveau. L’auteure dit à ce propos: « Ce n’est pas une situation difficile qui cause notre souffrance mais bien notre pensée face à cette situation.

Contrairement à la croyance populaire, nous ne pouvons nous libérer d’une pensée qui nous fait souffrir. Nous devons plutôt faire en sorte que la pensée se libère de nous.

Cette approche n’exclut pas de désirer autre chose que notre situation actuelle mais elle aide beaucoup à le vivre d’une façon plus détendue sans les émotions dont on croit avoir besoin pour y arriver. Par exemple, que vous désiriez perdre du poids, changer de travail, déménager, changer quoi que ce soit dans votre vie, il est faux de croire que la peur, la colère, ou l’agressivité vont vous y aider. De fait, souvent ces émotions créent un stress très inconfortable et vous font perdre vos moyens et votre énergie.

Lors de cet atelier, nous passerons au travers de différentes étapes durant lesquelles nous investiguerons des situations qui nous font souffrir et verrons comment nous nous traitons au travers de pensées auxquelles nous croyons.